Iot ( Internet des objets )

Iot ( Internet des objets )

imgres

Qu’est-ce que c’est ?

L’internet des objets est « un réseau de réseaux qui permet, via des systèmes d’identification électronique normalisés et sans fil, d’identifier et de communiquer numériquement avec des objets physiques afin de pouvoir mesurer et échanger des données entre les mondes physiques et virtuels. Alors qu’Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l’internet des objets connectés représente les échanges d’informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L’internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l’Internet, baptisée Web 3.0 . Il désigne les Objects connectés que se soit dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du Quantified Self.  Les « objets connectés », reliés à des serveurs centralisés et/ou capables de communiquer entre eux et/ou avec des réseaux de serveurs et divers acteurs, d’une manière de moins en moins centralisée. Il est parfois suggéré que l’objet deviendra un acteur autonome de l’Internet, capable de percevoir, analyser et agir de lui-même selon les contextes ou processus dans lesquels il sera engagé. Dans ce cas de figure, l’avènement de l’Internet des objets s’associe à celui des technologies ou méthodes de conception logicielle liées à l’Intelligence artificielle et des sciences de la Complexité.

Importance actuelle :

1

Une étude récente de l’Economist Intelligence Unit révèle que l’Internet des objets (IoT – Internet of Things) est, selon les professionnels du marketing, la tendance qui aura le plus fort impact pour eux d’ici 2020. D’après les prévisions, le secteur pèsera 4 billions de dollars en 2024. Chaque année, des milliards et des milliards de produits de grande consommation sont fabriqués et vendus, et quasiment n’importe quoi peut être connecté au net ou à d’autres produits. L’IoT fournira donc aux marketeurs de nouvelles opportunités et de nouveaux défis, en même temps qu’il proposera à leurs publics-cibles des offres et des promotions.  

Intérêt :

Chaque jour, les activités des entreprises s’articulent autour d’événements ininterrompus et générateurs de données : des actifs sont utilisés, des transactions ont lieu et des employés se déplacent. Et si c’était possible d’exploiter ces données pour en créer de nouvelles dans le but de résoudre des défis d’entreprise ou de stimuler l’innovation ? Les technologies de l’Internet des objets en feront une réalité. Voici plusieurs défis d’entreprise auxquels le concept pourrait apporter des réponses : x On estime à 44 millions le nombre de vaccins gaspillés chaque année en raison du non-respect des températures requises. L’utilisation de codes-barres et de solutions de radio-identification (RFID) permettrait l’automatisation du contrôle des températures en temps réel. Des économies majeures pourraient être réalisées. x Les possibilités concernant les rappels de produits – aliments, médicaments ou pièces détachées – sont considérables. Les numéros de lot sont un moyen de déterminer le volume d’articles rappelés. Grâce aux solutions de localisation en temps réel, les entreprises peuvent repérer les produits susceptibles de poser problème. Elles peuvent alors envoyer des alertes automatiques aux entreprises et aux consommateurs. C’est aussi une manière de réduire les dommages d’inventaire, de réaliser des économies et de regagner rapidement la confiance du consommateur ou de l’entreprise cliente. Acquérir une meilleure compréhension des transactions ou des événements existants, découvrir de nouvelles informations sur des choses dont on ignore jusqu’à l’existence sont autant de connaissances et de sources d’inspiration qui peuvent être à l’origine de transformations majeures : une nouvelle approche de la fidélisation des consommateurs, un nouveau segment d’activité. Prenons l’exemple d’un constructeur automobile qui décide de placer des capteurs sur ses produits. Par cette action, il pourra générer des données pour identifier de nouvelles offres de services comme l’anticipation de l’entretien du véhicule. Les possibilités de l’Internet des objets sont sans fin – Tribune Libre Zebra Technologies

Les risques : 

3

Les applications de l’IdO soulèvent de manière récurrente la question de la privacy ou protection des données personnelles, dans la mesure où elles touchent très directement l’intégrité même des individus  : dans leurs actions, dans les objets qu’ils manipulent ou dans leur simple présence. Cela pourrait entraîner une accentuation radicale des difficultés déjà rencontrées sur l’internet (traçabilité, interconnexion des informations…) et en particulier dans certaines applications récentes (réseaux sociaux, moteurs de recherche, internet mobile…). Comme l’ont montré, ces dernières années, les réactions suscitées par le développement du Digital Rights Management(DRM) et les réglementations associées, la question suppose en effet, de plus en plus, une faculté et une volonté de contrôle des modes d’usage, et donc un empowerment des consommateurs.

Les débats suscités par l’IdO autour des données personnelles risquent de se voir renforcés par les différences de traitement de la protection des individus selon les systèmes juridiques  : faut-il prioritairement protéger les citoyens de l’action des gouvernements ou de celle des opérateurs privés  ? La capacité d’observer des actions dans l’espace public doit-elle rendre de facto les informations publiques et accessibles  ? Les architectures techniques seront particulièrement déterminantes dans la manière dont ces questions se poseront (en ouvrant la possibilité de désactiver les puces ou de contrôler les informations véhiculées)… mais les réponses dépasseront, en tout état de cause, les seuls enjeux techniques.

L’accent légitimement mis sur la question de la privacy ne doit pas occulter une autre dimension importante de la protection des données  : celles qui ne concernent pas uniquement l’individu ou la personne mais aussi les données sensibles des entreprises. En effet, se posent en la matière des problèmes inédits tenant à l’intégration d’informations qui portent sur les processus de production ou de circulation des objets. L’accès à de telles informations, même partiel, est souvent stratégique pour des partenaires industriels en compétition ou impliqués dans des relations commerciales. On peut dès lors s’interroger pour savoir si la protection des données industrielles ne risque pas d’appeler, dans le futur, une structuration de règles et d’organismes de régulation spécifiques, tout comme les opportunités de croisement des bases de données individuelles avaient suscité, dans le passé, la création de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) et de ses équivalents européens. – Chapitre 2 Importance et enjeux de l’internet des objets

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s